FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Interview d'Isabelle (Reuters)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum >>> News / Infos
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Flo
lame de cristal



Inscrit le: 05 Mar 2007
Messages: 336
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Jeu Jan 17, 2008 1:14 pm    Sujet du message: Interview d'Isabelle (Reuters) Répondre en citant

aime

Patinage: Isabelle Delobel ne se soucie plus des juges

par Sophie Greuil

LYON (Reuters) - Les juges sont devenus "la dernière roue du carrosse" pour Isabelle Delobel, qui défendra avec son partenaire Olivier Schoenfelder son titre de championne d'Europe de danse sur glace à partir du 22 janvier à Zagreb.

Dans une interview à Reuters, la patineuse, âgée de 29 ans, explique que, avec l'expérience, l'avis des juges lui importe désormais beaucoup moins que celui du public ou des médias.

Elle assure pourtant éprouver une forme de compassion envers eux.

Reuters: Comment définissez-vous les juges?

Isabelle Delobel:
Avant tout, comme des êtres humains. Mais nous ne les connaissons pas. Nous ne connaissons pas leur caractère, leur sensibilité, leurs affinités, leur exact parcours. Nous n'échangeons pas. Nous nous bornons juste à un 'bonjour'. Sur la glace, ce sont les personnes les plus proches de nous... et les plus éloignées.

R: Même si vous ne les connaissez pas, comment les voyez-vous?

I.D
.: Passionnés, angoissés et plus hyper-stressés que nous. Honnêtement, je n'aimerais pas être à leur place. Juger est extrêmement délicat, difficile.

R: Quand les regardez-vous?

I.D.
: A l'échauffement, j'essaie de leur sourire, de les regarder dans les yeux pour y puiser du punch et du mordant. Si nous avons un juge français, je le regarde quelque part comme un allié pour y puiser de l'énergie. En programme, nous patinons trop vite pour attraper un regard, un indice sur leur avis.

R: Et juste à la fin de votre programme?

I.D
.: Là, je regarde tout de suite Olivier. Ensuite, un oeil ne lâche pas le tableau des notes puis l'autre cherche à jauger le juge français, s'il y en a un. Mais souvent nous ne voyons que leurs crânes en train de noter. En attendant leurs notes, je jette aussi un oeil au public, je me remplis de ses réactions.

R: Avez-vous un rapport privilégié avec les juges français?

I.D.
: Nous parlons chiffons, nous nous appuyons sur leurs conseils pour monter ou corriger nos programmes.

R: Avant certaines compétitions internationales, votre classement est même parfois déjà entériné. Comment intégrez-vous cette donnée dans votre performance?

I.D.
: Depuis toujours, nous connaissons la règle du jeu. A vos débuts, vous êtes très sensibles à leurs notes, vous avez du mal à les accepter. Plus vous montez les échelons, plus vous prenez du recul, plus votre sensibilité se déplace vers le public. Alors l'idée est de donner le meilleur de vous-même, de sortir la performance maximale le jour J. Donc, vous ne vous arrêtez pas sur leur jugement même si parfois il fait mal comme aux Jeux de Turin en 2006. Pour finir, plus vous éprouvez des déconvenues, plus vous vous détachez de cette épée de Damoclès.

R: Jusqu'à quel point?

I.D
.: Au point de prendre les juges pour la dernière roue du carrosse. Aujourd'hui, la réaction du public et des médias est devenue notre priorité. Plus jeune, j'entrais sur la glace pour séduire les juges, c'était du genre 'Regarder la petiote, elle va vous épater!'. Aujourd'hui, j'entre pour échanger des émotions avec public et médias, la démarche est plus positive, constructive, valorisante.

R: Comment se relève-t-on de Turin où vous vous retrouvez au pied du podium après des prestations dignes d'une médaille?

I.D.
: D'abord, vous éprouvez un fort sentiment d'injustice. Vous êtes déconfits pendant des heures, vous pleurez toutes les larmes de votre corps et vous en avez gros sur la patate pendant des jours. Mais l'amour de vos proches est toujours inversement proportionnel à votre déception. Donc il la compense. Etre ainsi entourée, aimée, soutenue et encouragée sont des moments riches. D'un côté, des juges ne vous ont pas aimée. D'un autre, vous débordez d'amour, un échange intensément beau à vivre valant tout l'or du monde.

R: Que vous ont appris les juges?

I.D
.: A être plus patiente. Avant, je voulais tout tout de suite, ouvrir le cadeau avant même qu'il me soit offert. Par la force des choses, mon impatience a été canalisée. En permanence, ils nous obligent à remettre notre ouvrage sur le métier, à bosser, à relativiser, à nous endurcir. Quelque part, nous progressons grâce à eux.

R: Désormais détachée, à quoi vous arrêtez-vous?

I.D
.: Aux applaudissements. Avant tout, nous sommes des artistes. Donc l'applaudissement, l'émotion et la réaction du public sont réellement notre récompense. Pendant longtemps, elle nous suit, tambourine et vibre en nous, voire dépasse au final telle ou telle déconvenue.


source
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Duby
Administratrice



Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 412
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Jeu Jan 17, 2008 3:58 pm    Sujet du message: Re: Interview d'Isabelle (Reuters) Répondre en citant

Isabelle Delobel a écrit:
Avant tout, nous sommes des artistes.


Celui qui ose dire le contraire ...

Merci Flo pour l'interview, ca fait plaisir d'apprendre qu'on compte plus que les juges Mr. Green aime
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Célou
lame de cristal



Inscrit le: 25 Fév 2007
Messages: 272
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Ven Jan 18, 2008 8:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

L'interview est géniale, merci !!!!

J'espère que les croates vont applaudir à tout rompre dans... argh dans pile une semaine pour le libre !!!!!!!!
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
lula
fine lame



Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 75

MessagePosté le: Ven Jan 18, 2008 3:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii

C 'est dans une semaine supporter c'est dans une semaine supporter !!!!
et c'est sur qu'ils ont interet à applaudirs les Croates bravo bravo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katherina
Administratrice



Inscrit le: 21 Jan 2007
Messages: 424

MessagePosté le: Dim Jan 20, 2008 6:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'applaudirai chez moi en tout cas!lol! Bon de toute façon je suis jamais avare en applaudissements mais du coup ça m'arrive de me sentir un peu seule...mais bon tant pis!lol

En tout cas merci Flo pour avoir mis l'interview. Je suis contente de voir que sa force, Isabelle la puise dans son entourage et dans les encouragements de son public, j'espère comme vous que le public croate sera derrière eux! supporter
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum >>> News / Infos Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 8909 / 0